Parcoursup et nouveau concours d’entrée...

 
Le 18 janvier 2020, l’École du Louvre a accueilli plus de 4000 visiteurs pour une nouvelle journée de portes ouvertes. L’occasion d’informer, lycéens, étudiants, futurs élèves, parents, professionnels de l’orientation et enseignants, sur l'École, ses enseignements, ses cursus et ses spécificités, la vie étudiante et associative et les débouchés... L’occasion de les informer également sur Parcoursup et le nouveau concours d’entrée en première année de premier cycle.
Un nouveau concours, mis en place cette année, qui, comme l’ancien test probatoire, demeure l’unique porte d’entrée pour l’accès en première année de premier cycle et qui a comme objectif d’évaluer si les candidats ont les aptitudes et les compétences nécessaires pour entreprendre et poursuivre avec les meilleures chances de succès les études de premier cycle de l’École du Louvre (trois années d’études).
 
Le concours d’entrée tient compte de deux nouveaux paramètres :
 
l’École du Louvre entre dans le dispositif Parcoursup, à partir de 2020,
l’École souhaite sélectionner des candidats préparés à sa spécificité pédagogique.
 
Première étape du concours : une pré-sélection effectuée dans Parcoursup
 
Le dispositif Parcoursup est l'unique voie d'accès à l'inscription au concours quel que soit le parcours et l’origine du candidat.
Frais de dossier : 65 euros (boursiers exonérés)
Une première sélection des candidats est opérée sur dossier à partir, notamment, des notes du baccalauréat de français de Première et de celles de certaines matières évaluées en contrôle continu pendant l’année de Première et les deux premiers semestres de Terminale.
Les candidats pré-sélectionnés sont convoqués pour la deuxième étape du concours.
Les candidats qui ont suivi en Terminale l’enseignement optionnel « Histoire des arts » sont dispensés de pré-sélection et directement convoqués à la deuxième étape.
 
Deuxième étape du concours : une épreuve écrite composée de trois exercices
 
Une série de questions permettant d’évaluer la capacité des candidats à se situer dans l’espace (lecture de cartes, plans, etc.) et dans le temps (maîtrise de repères chronologiques, usage d’une chronologie).
Le programme du tronc commun de première année de premier cycle portant sur les périodes anciennes, les civilisations et les sites archéologiques des Antiquités orientales, égyptiennes, grecques, romaines ainsi qu’indiennes, chinoises, il est indispensable que les élèves puissent asseoir leurs futures acquisitions de connaissances sur de solides structures spatio-temporelles.
Durée de l’épreuve : environ 20 mn. 20 points.
 
Un exercice de description d’une œuvre d’art
Cette épreuve permet évaluer les capacités d’observation et d’attention portée à une œuvre (reprographiée en couleurs) soumise aux candidats, ainsi que leur aptitude à structurer une description, en conjuguant acuité du regard, précision du vocabulaire et maîtrise de l’expression écrite.
Durée de l’épreuve : environ 40 mn. 20 points.
 
Une composition d’histoire de l’art
Cette composition écrite fait appel à la culture scolaire et personnelle du candidat, mais rend également compte de la préparation de l’épreuve accomplie pendant l’année scolaire en cours. Ainsi le sujet qui doit être traité permet de faire appel à certaines des œuvres mises annuellement au programme (voir plus loin), de les associer –éventuellement avec d’autres- dans un propos clair et organisé. L’épreuve permet aussi d’apprécier la correction de la langue et les qualités d’expression écrite du candidat.
Durée de l’épreuve : environ 2h00. 40 points.
 
Une liste limitative d’œuvres (entre 25 et 40 au maximum) est fournie au début de l’année scolaire aux candidats sur le site internet de l’École du Louvre. Les œuvres inscrites sur cette liste – sites patrimoniaux, monuments historiques, objets et œuvres conservés dans les collections publiques, en France et à l’étranger – constituent un programme annuel qui doit avoir fait l’objet d’un travail préalable par les candidats.
Les œuvres au programme sont facilement accessibles sur les sites internet des institutions qui ont la charge de leur conservation et de leur valorisation. Il est recommandé aux candidats de consulter en priorité les ressources documentaires disponibles en ligne sur ces sites institutionnels. Une bibliographie très sommaire, composée d’un ou deux ouvrages d’histoire générale de l’art, peut être proposée en complément.
Consulter les oeuvres au programme
 





La protection du patrimoine en danger
en temps de guerre et en territoire instable

 
Ce nouveau séminaire de recherche, ouvert en 2020, s'inscrit dans la scolarité des élèves en seconde année de deuxième cycle de l’École du Louvre et dans la formation initiale des élèves conservateurs de l'Institut national du patrimoine. Il propose un état des lieux des outils de recensement du patrimoine en danger, des acteurs français et internationaux et des institutions de son signalement. Il entend préciser une méthodologie opérationnelle en vue de la protection du patrimoine en danger en revenant sur les étapes du diagnostic et de l’évaluation des besoins, sur la formation des équipes et les moyens d’action (base de données, listes, moyens juridiques et conventions, etc.).
Il s’interrogera aussi sur la réception des dégradations, sur leurs symboliques et sur les moyens de sensibilisation des publics aux dangers que court le patrimoine en période de conflits. Le séminaire intégrera des exemples et des zones de première actualité, notamment le Proche et Moyen-Orients, mais aussi tentera de replacer le débat dans une perspective historique en tirant parti de l’expérience tirée de destruction ou de mise en danger du patrimoine dans des confits passés.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Programme
Panoramas du patrimoine en danger. Cartographie et bases de données (1)
Panoramas du patrimoine en danger. Inventaires régionaux et recherche (2)
Les acteurs français. Institutions culturelles et coopérations internationales (1)
Les acteurs français. Les défis des missions archéologiques du ministère des affaires étrangères en zones de guerre (2)
Acteurs privés/acteurs institutionnels, quelles missions, quelles méthodes ?
La formation des professionnels. La lutte contre le trafic illicite (1)
La formation des professionnels. Les acteurs de terrain (2)
Comprendre l’événement. Questions symboliques et identitaires du patrimoine
 
....................................................................................................................................................................................
 
Avec la participation de : Natacha Pernac (École du Louvre-Université de Paris Nanterre), Sophie Delepierre (ICOM), Youmna Tabet (Unité Etats arabes, Centre du patrimoine mondial, UNESCO), Nada Al-Hassan (Unité Etats arabes, Centre du patrimoine mondial, UNESCO), Etienne Tellier (ICONEM), Christain Hottin (Institut national du patrimoine), Pierre Leriche (CNRS), Pascal Maguesyan (Mesopotamia Heritage), Yannick Lintz (département des arts de l’Islam, musée du Louvre), Noémie Gundogar (Ecole du Louvre), Vincent Michel (université de Poitiers, Mission Archéologique Française pour la Libye), Pascal Butterlin (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Claude Sintès (Mission archéologique en Libye, musée Arles antique), Jessica Giraud (Gouvernorat de Soulaimaniah), Zoé Vannier (Ecole du Louvre), Lazare Eloundou (Culture & Urgences, UNESCO), Valéry Freland (Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit -ALIPH), Samir Abdulac (Comité français de la Fédération internationale du Bouclier bleu) et autres intervenants à venir.
 
Le programme complet
 
   

 
PALMYRE




Programme « Égalité des chances » :
stage de préparation au concours d'entrée

 
Dans le cadre de son programme « Égalité des chances » mené avec la Fondation Culture & Diversité, l'École du Louvre accueille, du 16 au 22 février 2020, les élèves de Terminale, inscrits en option « Histoire des arts », boursiers ou issus de lycées d'éducation prioritaire, qui ont été sélectionnés pour le stage de préparation au concours d'entrée à l'École.
 
Depuis le début de l'année scolaire, les élèves de Terminale issus de 180 lycées proposant l'option « Histoire des arts » ont été informés sur l'École du Louvre et ses débouchés ainsi que sur le stage « Égalité des chances ». Les élèves désireux de poursuivre des études à l'École ont ensuite pu faire part de leur motivation et déposer un dossier de candidature au stage.
 
Le jury, composé de représentants de l'École et de la Fondation, s'est réuni le 11 décembre 2019. 35 élèves candidats ont été retenus, tant sur des critères académiques (relatifs à la motivation et à l'adéquation de leur projet à des études à l'École du Louvre) que sur des critères économiques et sociaux.
 
Durant ce stage, les élèves assisteront à des cours au sein de l'École pour se préparer aux différentes épreuves du concours d'entrée et approfondir leurs connaissances dans les disciplines concernées.
 
Les cours visent à reprendre les acquis fondamentaux des lycéens et à préparer aux exercices du nouveau concours d'entrée : une série de questions permettant d’évaluer la capacité des candidats à se situer dans l’espace (lecture de cartes, plans, etc.) et dans le temps (maîtrise de repères chronologiques, usage d’une chronologie), une composition d'histoire de l'art et la description d'une œuvre d'art. Cette semaine sera également l'occasion de rencontres avec des professionnels du milieu muséal et, pour certains, d'une découverte des lieux culturels de la capitale.
 
Les élèves passeront le concours d'entrée, le 18 avril 2020. Un système d'accompagnement pédagogique, logistique et financier sera ensuite mis en place par la Fondation pour celles et ceux d'entre eux qui intègreront l'établissement.
 
....................................................................................................................................................................................
 
   
Le site de la Fondation Culture & Diversité
Le programme « Egalité des chances »





Les images de la Passion dans l’Occident médiéval et moderne

 
Au cœur du christianisme se situe le récit de la Passion, qui relate les tout derniers moments de la vie terrestre de Jésus, depuis son arrestation jusqu’à sa mort sur la croix. Dans les Évangiles, la Passion est précédée de l’institution de l’Eucharistie, et suivie par la Résurrection de celui qui est reconnu, par les croyants, comme Dieu incarné.
Le Moyen Age et les Temps modernes ont laissé de très nombreuses représentations des différents moments évoqués par les textes et par la tradition. Les plus grands artistes s’y sont employés, dans une culture occidentale qui considérait les images comme un vecteur fondamental de la transmission de la foi.
 
Les différentes séances de ce nouveau programme suivront le fil du récit de la Passion pour proposer une étude iconographique et iconologique de chaque épisode du cycle.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Cycle découverte :
Les images de la Passion dans l’Occident médiéval et moderne

Par Pauline Duclos-Grenet,
docteure en histoire de l’art médiéval,
ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, professeure d’histoire
 
Les 6, 13, 20, 27 mars et 3 avril 2020, de 18h30 à 20h00.
Ce cycle est sans visite d’application.
 
Informations et inscriptions en ligne
Télécharger le programme
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
Destinées au plus large public, les cycles découverte sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq mardis, de 19h00 à 20h30) comprend des cours magistraux et, selon les cycles, une visite d'application dans un musée ou un monument.

 
ANTONELLO DE MESSINE, LE CHRIST À LA COLONNE (DÉTAIL) PARIS, MUSÉE DU LOUVRE




Promotion Abu Dhabi 2020 à l’École du Louvre

 
Le 3 février 2020, l'École du Louvre accueillera dans ses murs la neuvième promotion d'étudiants du master « Histoire de l'art et métiers des musées » que l'École du Louvre conduit en partenariat avec Sorbonne Université Abu Dhabi. Internationale, celle-ci regroupe des élèves de nationalités émirienne, égyptienne, costaricienne, allemande et algérienne.
 
Après trois semestres de cours dispensés dans l'émirat par des enseignants de Sorbonne Université et de l'École du Louvre, les étudiants viennent poursuivre leur master professionnel à Paris. Ce dernier semestre avant l'obtention d'un diplôme de Master 2 va se dérouler dans un musée ou une institution culturelle où les élèves auront l'occasion de mettre en application les connaissances acquises au cours de leur cursus.
 
Le séjour de la promotion en France débutera avec une semaine d'intégration leur donnant, à travers un large programme de visites, un panorama de l’activité muséale et culturelle française et leur permettant de rencontrer notamment les différents acteurs du partenariat franco-émirien.
 
Cette semaine sera suivie de leur séminaire d'application qui s'achèvera le 23 avril prochain.
 
Encadré de séances méthodologiques relayées par un tutorat individualisé, et ponctué de visites, le séminaire se déroule pour l’essentiel auprès d’un maître de stage dans leur institution d’accueil comprenant cette année le musée du Louvre, le Centre Pompidou, le MAD (musée des arts décoratifs, Paris), le musée Bourdelle, le musée du quai Branly-Jacques Chirac, le musée Rodin, le musée Yves Saint-Laurent Paris, l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et l’Institut du monde arabe.
 
....................................................................................................................................................................................
   
 
En savoir plus : Le Master « Histoire de l'art et métiers des musées » de l'Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi

 
MUSEE BOURDELLE




André Gide et les peintres

 
Nouveau volume de la collection « Les Entretiens des Treilles », André Gide et les peintres. Lettres inédites documente les liens d’André Gide avec Maurice Denis, les Van Rysselberghe ou les Bussy et permet de saisir la diversité et l’évolution du rapport de l’écrivain avec les peintres. À l’occasion de sa publication la Fondation des treilles organise une rencontre exceptionnelle au musée d’Orsay le jeudi 13 février 2020.
Après une table ronde, un parcours inédit dans les collections du musée, confié aux élèves de l’École du Louvre, éclairera l’amitié et les liens qu’André Gide entretenait avec les artistes de son temps et le soutien de l’écrivain, familier des galeries et des salons, à ses contemporains, notamment par l’achat de leurs œuvres.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Table ronde avec la participation de : Laurence des Cars (musées d’Orsay et de l’Orangerie), Maryvonne de Saint Pulgent (Fondation des Treilles), Alban Cerisier (Éditions Gallimard), Pierre Masson (auteur de André Gide et les peintres. Lettres inédites), Stéphane Guégan (musées d’Orsay et de l’Orangerie), Robert Kopp (Société d’études françaises de Bâle).
 
....................................................................................................................................................................................
 
En savoir plus
 
       

 
THEO VAN RYSSELBERGHE. PORTRAIT D'ANDRE GIDE, LA LECTURE PAR ÉMILE VERHAEREN (DÉTAIL)




Cœurs

 
Pour la première fois, l'École du Louvre et le musée de la Vie romantique collaborent pour mettre en œuvre un programme de médiation culturelle à l'occasion de la prochaine exposition du musée: « Cœurs. Du romantisme dans l'art contemporain ».
Désireux d’explorer les prolongements du romantisme dans l’art contemporain, le musée, en écho avec ses collections, exposera une sélection de quarante œuvres de trente artistes, reconnus ou émergents, autour de la représentation du cœur comme expression du sentiment amoureux.
Présentées à travers différentes techniques - peinture, dessin, sculpture, céramique, néon et photographie -, les œuvres se déploieront dans un récit en sept chapitres autour d’un récit sur l’amour et se poursuivra dans l’ensemble du musée et du jardin, invitant le visiteur à revoir de façon sensible et poétique les collections permanentes. Le principe de la déambulation permettra de faire ressentir au public les multiples nuances du sentiment amoureux en évoquant les grands thèmes de la séduction, du coup de foudre, de la déclaration d’amour, de l’érotisme, de la rupture, du deuil et de l’amour éternel.
Cette exposition ouvrira pour la Saint-Valentin (14 février), lors d’une journée exceptionnelle gratuite destinée à tous les amoureux de l’art, de la musique et de la poésie, en compagnie d’une dizaine d’élèves-médiateurs de l’École du Louvre, jeunes historiens de l’art, qui de 12h00 à 17h00 accompagneront les visiteurs dans le musée et l’exposition.
Cette médiation inédite sera reconduite les samedis 22 et 29 février, de 14h00 à 18h00.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Cœurs. Du romantisme dans l'art contemporain
Du 14 février au 12 juillet 2020
Musée de la vie romantique
Hôtel Scheffer-Renan
16 rue Chaptal, 75009 Paris
Ouvert tous les jours sauf lundis et certains jours fériés Accès : métro : Saint-Georges (ligne 12), Pigalle (ligne 2 ou 12), Blanche (ligne 2)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Artistes présentés : Martine Aballéa, Pilar Albarracín, John M. Armleder, Gilles Barbier, Ronda Bautista, Sophie Calle, Hsia-Fei Chang, Delphine Coindet, Jim Dine, Jacques Halbert, Oda Jaune, Ouka Leele, Philippe Mayaux, Annette Messager, Marc Molk, Mrzyk & Moriceau, Claude Nori, Vincent Olinet, Jorge Orta, Jean-Michel Othoniel, Françoise Pétrovitch, Pierre et Gilles, Sarah Pucci, Agatha Ruiz de la Prada, Niki de Saint Phalle, Ida Tursic et Wilfried Mille, Luise Unger, Winshluss.
 
....................................................................................................................................................................................
 
   

 
ANNETTE MESSAGER, CŒUR AU REPOS. COLLECTION ANTOINE DE GALBERT, PARIS




Soutenir L’École du Louvre avec la taxe d'apprentissage...

 
 
Comme chaque année, l’École du Louvre, à la recherche de nouvelles ressources et de nouveaux soutiens, mène une campagne de sensibilisation et d'information sur la taxe d'apprentissage auprès des entreprises de son secteur et des sociétés intéressées par les domaines artistiques, culturels et patrimoniaux.
Une campagne nécessaire, car cette taxe obligatoire et versée par toutes les entreprises pour financer le développement de l'enseignement et des formations professionnelles, à une particularité dans son mode de versement qui est que chaque société contributrice est libre de choisir l'établissement d'enseignement qui en sera le bénéficiaire.
Il est donc impératif pour l'École du Louvre, qui compte parmi les établissements habilités à percevoir cet impôt, de sensibiliser les entreprises à lui verser leurs contributions, car celles-ci permettent de financer et de consolider de nombreuses actions et de nombreux projets dans les domaines : :
de l'enseignement,
des fonds d'aide aux élèves,
des programmes et échanges internationaux,
des équipements pédagogiques et techniques,
de la documentation et de la recherche...
 
...c’est miser sur la jeunesse, miser sur l’avenir...
 
Dès lors, entrepreneurs, grandes, moyennes et petites entreprises, dirigeants de sociétés, chargés de ressources humaines, de communication, responsables du dossier taxe d’apprentissage... si vous souhaitez participer au développement de l’École, des programmes d’études, développer les actions internationales, abonder des fonds d’aide et des bourses de recherche... Misez sur l’avenir !... en versant tout ou partie de votre taxe à l'établissement :
 
votre versement doit être obligatoirement effectué par l'intermédiaire d'un organisme collecteur de votre choix avant le 1er mars 2020.
 
pour que votre versement soit bien affecté à l’École du Louvre, donnez vos instructions sur le formulaire de votre organisme collecteur en indiquant :
 
Notre nom et adresse :
École du Louvre
Palais du Louvre. Porte Jaujard. Place du Carrousel
75038 Paris cedex 01
 
Notre numéro UAI : 075 3489 K
 
La catégorie sélectionnée : catégorie B
 
À vous, élèves, anciens élèves, auditeurs, enseignants, professionnels des musées et du patrimoine, lecteurs de cette lettre d'information, si vous avez parmi vos connaissances ou vos proches, des personnes occupant des postes dans des sociétés assujetties à cet impôt, pourriez-vous les sensibiliser à la démarche de l'École et les encourager à participer à notre projet pour que leur entreprise verse tout ou partie de cet impôt à notre établissement ?
N'hésitez pas à nous faire connaître les éventuelles personnes ressources pour établir un premier contact (soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr.)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Pour en savoir plus :
Le site https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22574
La taxe d'apprentissage à l'École du Louvre
Votre contact à l'École du Louvre : soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr
Les entreprises qui soutiennent l'École du Louvre avec la taxe d'apprentissage

Merci aux entreprises qui soutiennent l'École du Louvre avec la taxe d'apprentissage :
3M France, A. Bessero électricité, Arvor Enchères, Agence France Muséums, ALB Antiquités-Galerie Antoine Broccardo, Alzane, André Chenue S.A., Antik 4U événements, Arcéos, Archipel studio, Artéum, Arvor Enchères, Audap & Mirabaud, Assetfin, AZ Corporations, Beautemps, Berty et compagnie, Binoche et Giquello, Boisseau-Pomez, Boscher signalétique et image, Bullit Studio, Cabinet Christian Tourret, Capital Sécurité, Caura Barszcz, Chaine thermale du soleil, Chaumet, Christie's France, Christie's France SNC, Commissaires-priseurs Multimédia, Consorts d’Albufera, Editions Norma, E-Canopy, Entwistle France, Envied’art2, Eric Gizard et associés, Fage Editions, Fimalac, Galerie Daniel Templon, Galerie François Leage, Galerie Hopkins Custot, Galerie Jacques Leegenhoek, Galerie Jean Fournier, Galerie J. Kugel, Galerie Nathalie Motte-Messelink, Galerie Paris Beijing, Galerie Paul Prouté, Galerie les Filles du Calvaire, Galerie Stéphane Jacob, Galerie Terrades, Galerie Zürcher, Géode Sécurité, Graf-Paris, Grahal (Groupe de recherche art histoire architecture et littérature), Groupe Marc de Lacharrière, Horus Finance, Hyleos Sureté, Idex Energie, Inpact, INRAP, Jacob I, Jean-Marc Delvaux, Daniel Lebeurrier, Librairie Galignani, LMC France, LP Art, MAIF, Maison A. Buvelot, Newstank, Nouvelles éditions Scala, Opera print, Organet, Pascal Zuber art et conseil, Piasa, Pleyon System, Reed organisation France, Renaud Giquello et associés, Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Royale événements, Soc Broyeur, Sotheby's France S.A.S., etc.

 
LE CHANGEUR ET SA FEMME (DÉTAIL), REYMERSUWAELE, MUSÉE DES BEAUX ARTS DE VALENCIENNES




Rencontre avec Philippe Cordez

 
À l'occasion du « Séminaire d'actualité de la recherche » 2019-2020 destiné aux élèves de troisième cycle, l'École du Louvre accueillera Philippe Cordez, le 6 février 2020 prochain, pour une rencontre « Venise : l’art des marchandises (XIIIe-XIVe siècles) ».
 
Depuis le Moyen Âge central, l’aire méditerranéenne et l’Europe ont connu un développement constant d’objets produits en grandes quantités de façon hautement spécialisée, impliquant une grande variété de matériaux, techniques, ornements, images et fonctions, la première étant d’être vendus. Plus que tout autre ville, Venise a vécu du commerce des marchandises – revendant des biens importés, mais déployant aussi une intense production locale, en manufacturant des objets caractérisés par des formes riches et des processus de production complexes.
Ces questions sont le thème d’un volume collectif sous presse, intitulé Typical Venice? Venetian Commodities, 13th–16th Centuries, co-édité par Ella Beaucamp et Philippe Cordez. La conférence montrera comment Venise a conçu et exporté sa propre identité à travers ses marchandises, et abordera toute la complexité de cet art des marchandises qui demeure un défi pour l’histoire de l’art d’aujourd’hui.
 
Le séminaire a pour but d'offrir aux doctorants une ouverture sur d'autres domaines ou approches que les leurs, la présence et l'intervention de Philippe Cordez seront l'occasion de dialoguer sur les rapports entre histoire de l’art et anthropologie des images et des objets, sur ses recherches qui ont renouvelé le domaine médiéval, au croisement de l’histoire cultuelle et de la circulation des objets et de leur matérialité.
 
Philippe Cordez, diplômé de l’École du Louvre, est docteur en Histoire de l'art (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Il a successivement été collaborateur scientifique à l’Institut d’histoire de l’art de Hambourg, au Max-Planck-Institut de Florence, et a dirigé le groupe de recherche Objets prémodernes. Une archéologie de l’expérience à la Ludwig-Maximilians-Universität de Münich. Professeur invité à l’université de Montréal en 2016-2017, il est depuis 2018 le directeur-adjoint du Centre Allemand d’histoire de l’art à Paris.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Venise : l’art des marchandises (XIIIe-XIVe siècles)
Par Philippe Cordez
directeur-adjoint du Centre allemand d'histoire de l'Art, Paris
Le 6 février 2020, de 17h00 à 19h00.
Salle Imhotep

Le séminaire, destiné aux élèves de troisième cycle de l’École du Louvre, est ouvert au public sous réserve d'inscription préalable et des places disponibles : colloques[a]ecoledulouvre.fr





Musée du Louvre et École du Louvre pour les nocturnes du samedi soir

 
Nouvelle session de Nocturnes du Samedi soir du musée du Louvre pour les élèves-médiateurs de l’École du Louvre qui vous donnent rendez-vous samedi 1er février 2020, pour une nouvelle aventure nocturne et gratuite de 18h00 à 21h30 consacrée aux « Gestes, mots et paroles ».
 
Ce projet des nocturnes, conçu comme un moment festif et populaire, décliné sur toute l’année, est à destination des visiteurs de proximité, des Franciliens, des jeunes, des familles avec de grands enfants et adolescents ainsi que des visiteurs qui viennent pour la première fois au musée. Un projet dans lequel l’École du Louvre est investie depuis plus d’un an avec plus d’une centaine d’élèves médiateurs du soir, volontaires et engagés pour participer à cet accueil inédit.
 
Après une introduction au Louvre et son histoire, via un accès libre dans les ailes Denon et Sully, les élèves-médiateurs proposeront dans l’aile Richelieu (accès sur réservation) différentes activités, certaines en collaboration avec des partenaires (spectacle de danse, musique et langue des signes, bal, ateliers de dessins, de croquis, de calligrammes, de puzzles géants, de cartels, coins lectures et jeux...) pour mettre à l’honneur les langues et les différentes formes d’expression. Ainsi, le geste, le dessin, la musique, l’humour, l’écrit et parfois même le silence accompagneront les visiteurs pour une soirée poétique en dialoguant autrement avec les collections.
Pour cette nocturne, les élèves de l’École guideront également les visiteurs cour Marly, cour Puget, cour Khorsabad, galerie Médicis... Dans les étages de l'aile Richelieu, les visiteurs du soir pourront découvrir en leur compagnie les chefs d'œuvre du département des objets d'arts du Moyen Âge et de la Renaissance, et expérimenter des visites, dans l’obscurité et à la torche électrique, de la tenture de l'histoire de Scipion. Enfin, les jeunes historiens de l’art partageront leur passion en commentant l’exposition « Figure d’artiste » présentée dans la petite galerie et en proposant des médiations libres au département des peintures dans les salles des écoles du Nord.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Près d'une centaine d'élèves de l’Ecole du Louvre participent au programme « La nocturne du samedi ». Cette opération, véritable exercice pédagogique grandeur nature, leur permet de se confronter aux différentes étapes constitutives d'un projet de médiation (étude, recherches documentaires, préparation de textes, contacts avec les équipes du musée, techniques de médiation, médiation, analyse, bilan...).
 
Conçu lors d’ateliers collaboratifs, encadré par les équipes de médiation et des publics du musée et les équipes pédagogiques de l’École, ce projet de médiation, décliné sur l'année, veut encourager les nouveaux visiteurs à découvrir les œuvres et le palais dans un contexte privilégié et dans l’atmosphère particulière de la nuit. Une offre évolutive, thématisée, autour d’interventions originales, de commentaires d’œuvres adaptés et interactifs, de découvertes d’espaces avec de nouveaux dispositifs nocturnes...
 
....................................................................................................................................................................................
 
logo musée du Louvre   

 
LA NOCTURNE DU SAMEDI AU LOUVRE




À la conquête de l’Ouest

 
À paraître fin février, le huitième volume de la collection des « Mémoires de recherche de l'École du Louvre » : À la conquête de l’Ouest. Un ouvrage, issu du mémoire de Master 2 « Recherche en histoire de l’art appliquée aux collections » soutenu par Camille Faucourt (prix de l'Association de l’École du Louvre 2014), qui traite des collectes amérindiennes de la Smithsonian Institution conservées au musée du quai Branly-Jacques Chirac.
 
En effet, à la fin du XIXe siècle, la Smithsonian Institution, qui a entrepris très tôt de constituer un vaste réseau de correspondants scientifiques de par le monde, s’engage dans un processus d’échanges avec le musée d’Ethnographie du Trocadéro et procède à l’envoi régulier de centaines d’objets produits par les cultures autochtones d’Amérique du nord. Camille Faucourt a porté son choix sur ces ensembles méconnus qui sont restés pendant plus d’un siècle dans les collections françaises avant de gagner le musée du quai Branly, leur lieu de conservation actuel.
 
Parmi ces objets, arrivés entre 1880 et 1890, se trouvent cent quarante-sept pièces provenant de l’Ouest américain, entrées dans les collections de la Smithsonian des années 1860 aux années 1880. L’ensemble de celles provenant de l’Ouest américain qui figurent dans les registres d’inventaire du musée d’Ethnographie du Trocadéro a été inclus dans ce corpus d’étude, y compris les quinze pièces qui ne figurent plus aujourd’hui à l’inventaire la collection. La documentation qui accompagne ces objets a permis d’élaborer une réflexion élargie sur la collecte de la culture matérielle autochtone aux États-Unis au XIXe siècle. L’immense diversité historique du corpus a conduit l’auteure à s’interroger sur les modes de constitution de la collection au fil des explorations et à éclaircir les intentions qui ont conduit à la sélection et au regroupement des objets qui forment aujourd’hui un ensemble.
 
À la conquête de l’Ouest.
Collectes amérindiennes de la Smithsonian Institution
conservées au musée du quai Branly-Jacques Chirac

par Camille Faucourt
Collection « Mémoires de recherche de l'École du Louvre »
248 pages, 16 planches coul.
170 illustrations N/B.
ISBN : 978-2-9041-8749-0
Prix : 50 €
École du Louvre
Diffusion
Réunion des musées nationaux - Grand Palais
254-256, rue de Bercy, 75577 Paris cedex 12
ISBN : 978-2-7118-7116-2 SZ 00 7116
 
....................................................................................................................................................................................
 
L’auteure, Camille Faucourt, diplômée des premier et deuxième cycles de l’École du Louvre, ancienne élève de l’Institut national du patrimoine, est aujourd’hui, conservatrice du patrimoine en charge du pôle de collections Mobilité, Métissage et Communication au MuCEM-Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Historienne de l’art, ses recherches actuelles se focalisent sur l’histoire coloniale et les migrations contemporaines en Méditerranée.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Collection « Mémoires de recherche de l'École du Louvre »
Les travaux de recherche de fin d'études de l'École du Louvre, « thèses » et « mémoires de deuxième et de troisième cycles », couvrent des champs très étendus dans les domaines de l'histoire de l'art, de l'archéologie, de l'ethnographie et de la muséologie. La collection des « Mémoires de recherche » a pour but d'éditer et de diffuser les meilleurs de ces travaux qui témoignent de la vitalité et de l'originalité de la recherche à l'École du Louvre.
 
Pour en savoir plus : site de l'Ecole du Louvre





Les couleurs et leur histoire

 
Jeudi 5 mars débutera le troisième et dernier cycle de junior classe 2019-2020 consacré aux couleurs et leur histoire.
Des couleurs, auxquelles pendant longtemps les historiens, les historiens de l’art et les archéologues ne se sont guère intéressés. Celles-ci étaient abandonnées à la petite histoire et aux recueils d’anecdotes. Mais depuis une quarantaine d’années cette situation a beaucoup changé. Grâce à des réflexions et des problématiques nouvelles, grâce aussi aux apports de la science et des technologies les plus récentes, la couleur est non seulement devenue un sujet d’histoire à part entière mais aussi un objet d’études qui se situe au carrefour de plusieurs disciplines. Il nous fait pénétrer au cœur de la vie quotidienne, de la création artistique et des mentalités et sensibilités de nos ancêtres.
 
Les couleurs et leur histoire (mars-mai 2020) cours complet
par Michel Pastoureau
directeur de recherche émérite, École pratique des hautes études
et Claude Coupry
ingénieure de recherche honoraire, Centre national de la recherche scientifique
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les cours se déroulent à l’École du Louvre. Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard, Place du Carrousel. 75001 Paris
Les auditeurs des junior classes de l’École du Louvre accèdent librement et gratuitement, le temps de la formation, aux collections permanentes et aux expositions temporaires du musée du Louvre, du musée Eugène Delacroix, du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
 
....................................................................................................................................................................................
 





Bourses de mobilité internationale de la Fondation Malatier-Jacquet

 
La Fondation Malatier-Jacquet abritée à la Fondation de France, fidèle au souhait de son créateur, est devenue mécène de l’École du Louvre en 2019. Son champ d’action s’inscrit dans le cadre des actions de mobilité internationale que l’École encourage et cherche à développer pour ses élèves. Ainsi, la Fondation offrira durant trois années, cinq bourses (5000 euros) permettant aux élèves sélectionnés de financer un séjour d’étude et de recherche, un séminaire ou un stage à l’étranger.
Pour la première promotion de Bourses de mobilité internationale de la Fondation Malatier-Jacquet à l’École du Louvre, sur les neuf candidatures envoyées en fin d’année dernière, quatre ont été retenues par la Commission de vie scolaire de début 2020. Parmi les élèves choisis, deux rejoignent dès maintenant les États-Unis : le premier pour un semestre à l’Université de Columbia (New-York), le second pour un stage à la galerie new-yorkaise Ceysson & Bénétière.
En juin 2020, deux autres élèves partiront au Canada. L’une rejoindra l’Université de Montréal pour un séminaire de muséologie, l’autre effectuera un stage au Musée McCord de Montréal.
Une bourse restante sera attribuée au candidat idoine en juin 2020.
 
   

 
UNIVERSITÉ DE COLUMBIA, NY ; ÉLÈVE BOURSIER A COLUMBIA




Séminaire international d’été de muséologie 2020 (en anglais) :
Fighting against illicit trafficking of cultural goods: an urgent challenge for heritage

 
Étudiants avancés et jeunes professionnels de nationalité étrangère, réservez dès maintenant vos dates et inscrivez-vous au nouveau séminaire international d'été de muséologie (SIEM).
L’édition 2020 se déroulera à Paris, du 15 au 19 juin 2020, en anglais, et sera consacré pour sa dix-septième édition, à la question de la lutte contre le trafic illicite des biens culturels et des atteintes au patrimoine archéologique.
Face aux destructions, aux pillages et aux trafics, le SIEM a pour objectif l’acquisition d’une méthode d’expertise et de travail pour lutter efficacement contre ces fléaux par l’apprentissage des bases juridiques et des modalités d’action en terme de répression des infractions, la connaissance des acteurs impliqués dans la lutte depuis l’identification de l’objet jusqu’au procès (experts, enquêteurs, magistrats), l’évaluation des dispositifs et des outils de prévention, de sécurisation et de lutte contre les vols et enfin une réflexion sur les actions de formation et de sensibilisation auprès du public.
 
Ces thèmes seront abordés à travers des enseignements théoriques, des rencontres, des tables rondes et des visites où les participants seront mis en situation.
 
This seminar is geared towards advanced students or young professionals from abroad. It offers an additional training to a course in art history, conservation or museology. The seventeenth edition will focus on the fight against illicit trafficking of cultural goods and the deterioration of archaeological heritage. In the face of destruction, looting and trafficking, the SIEM aims to provide an expertise and specific working method to effectively combat these scourges by learning the legal bases and methods of action to punish infringements, knowledge of the actors involved in the process, from the identification of the artifacts to the trial (experts, investigators, magistrates), the evaluation of the devices and tools for prevention, security and protection against theft. Finally we will reflect on training and public awareness actions. The working language of the seminar is English, but participants will be able to speak in French.
 
Séminaire international d'été de muséologie 2020
 
Fighting against illicit trafficking of cultural goods: an urgent challenge for heritage
Lutte contre le trafic illicite des biens culturel : urgence d’un défi patrimonial
Direction scientifique :
Vincent Michel,
enseignant-chercheur, professeur d'archéologie de l'Antiquité classique d'Orient
directeur du laboratoire HeRMA - EA 3811 (Hellénisation et romanisation dans le monde antique),
Université de Poitiers
 
Les candidatures devront être soumises en ligne, jusqu’au 29 mars 2020,
via le formulaire disponible sur le site : https://extranet.ecoledulouvre.fr/seminaire/inscription
 
Télécharger l'affiche
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le séminaire se déroulera principalement en anglais.
 
Le Séminaire international d'été de muséologie sur le site de l'École du Louvre
courriel.international





Télégrammes

 
Cours en régions De nouveaux cycles de cours en régions débutent au mois de février 2020 et début mars 2020 :
 
À Ajaccio, Musée Fesch, grande galerie
Mythes grecs mis en images
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les jeudis, de 18h00 à 19h30,
à partir du 5 mars 2020.
Musée Fesch
S'inscrire en ligne

À Limoges, à l'ENSIL
Les arts dans le monde arabe, une autre expression de la beauté
Cycle thématique de 4 séances les mercredis de 18h15 à 19h30
à partir du 5 février 2020.
Association Adrien Dubouché
S'inscrire en ligne

À Marseille, au MuCEM
Portraits d'architectes contemporains : entre Marseille et le monde
Cycle thématique de 3 séances de 1h30, les lundis, de 12h30 à 14h00,
à partir du 2 mars 2020.
Le MuCEM
Informations (cous complet)

À Niort, au musée Bernard d’Agesci
De l'archet au pinceau : représenter la musique de la Renaissance à nos jours
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 4 février 2020.
Musée Bernard d’Agesci
S'inscrire en ligne

À Quimper, au Pôle universitaire Pierre-Jakez-Hélias
« Raoul Dufy est plaisir »
La Belle Epoque, autour du textile

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mercredis, de 18h30 à 20h00,
à partir du 4 mars 2020.
Musée des Beaux-Arts
S'inscrire en ligne

À Reims, au Conservatoire à Rayonnement Régional
Sacré et profane dans la peinture des primitifs flamands
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les lundis de 18h15 à 19h45
à partir du 2 mars 2020.
Musée des Beaux-Arts de Reims
S'inscrire en ligne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Master franco-allemand de l’Ecole du Louvre
Le master international d’histoire de l’art et de muséologie de l’École du Louvre et de l’Université de Heidelberg est désormais présent sur les réseaux sociaux. Ce canal spécifique d’information et de diffusion du « master franco-allemand de l’École du Louvre », propose de partager les temps forts du programme, le calendrier de dépôt des candidatures, des des témoignages, et de mettre à l’honneur ses élèves – anciens et actuels. N’hésitez pas à aimer et partager cette page et en parler autour de vous !
https://www.facebook.com/MasterFrancoAllemand.EDL/
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr

 
Crédits photographiques :
photo 1 : Joseph Eid/AFP/Getty
photo 2 : ML/Ecole du Louvre
photo 3 : musée du Louvre
photo 4 : musée Bourdelle
Photo 5 : musée de l'Orangerie
photo 6 : Collection Antoine de Galbert/DR
Photo 7 : Musée des Beaux Arts de Valenciennes
Photo 8 : Centre allemand d'histoire de l'art/DR
Photo 9 : Ecole du Louvre/DR
Photo 10 : Lola Meyrat/EDL
photo 11 : Vincent Enjalbert/DR